Fondation Adlucem: 2017-2018, Le satisfecit de l’Assemblée Générale

Le 25 juin 2021, s’est tenue à Yaoundé au siège de l’Ordre National des Médecins, la dernière session de l’Assemblée Générale de la Fondation Médicale Ad–Lucem. Les membres de l’Assemblée se sont satisfaits de la conduite de la Fondation, et des résultats obtenus au cours de ces deux dernières années de référence. Rappelons par ailleurs que l’Assemblée Générale qui se tient normalement tous les deux ans n’a pas se réunir en 2020 pour évaluer le bilan biennal 2017-2018 à cause de la crise sanitaire. La session du 25 juin 2021 était une session de rattrapage.

Entre 2017-2018, le Conseil d’Administration s’est réuni six fois pour évaluer les chantiers de la direction générale.

Au plan stratégique et parmi les plus en vue, on peut noter la création de la fondation Louis Paul AUJOULAT abritée par la Fondation Raoul FOLLEREAU, la poursuite des négociations avec la CNPS et la Direction Générale des Impôts concernant la dette sociale et fiscale, le recrutement de plus de deux cent personnels et le renforcement des capacités des travailleurs de la Fondation à travers des séminaires de formation.

Durant cette période, plusieurs conventions de soins ont été signées; de nombreux partenariats aussi, notamment avec le ministère de la santé, le ministère des finances, le ministère des relations extérieures, le ministère de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire et certaines ONG.

Toujours au cours de cette période, la Fondation a produit 12 330 419 639 (douze milliards trois cent trente millions quatre cent dix-neuf six cent trente-neuf mille) F CFA qui ont permis d’équilibrer les dépenses de fonctionnement et d’investissement engagées par la direction générale. Soit un résultat positif de 121 931 296 (cent vingt un million neuf cent trente un mille deux cent quatre-vingt-seize) F CFA en 2017, et de 412 367 816 (quatre cent douze millions trois cent soixante-sept mille huit cent seize) FCFA en 2018 représentant des dons reçus de St Lazare et autres partenaires, et des scores réalisés par les hôpitaux de Douala.

2020 avait suscité beaucoup d’espoir avec des prévisions d’augmentation de recettes de l’ordre de 20%, mais la crise sanitaire du corona virus a freiné cet élan, et la FALC n’a pu réaliser que 75% de ses prévisions environ.

En 2021, même si les effets du COVID 19 sont toujours visibles, la fondation a repris sa marche en avant, et tout laisse croire que l’année 2021 sera nettement meilleure que la précédente.

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *