Blue Flower

Dr EBALE Constant, Pharmacien-chef, de la Pharmacie Centrale AD LUCEM :

« La philosophie de la Fondation, c’est le fonctionnement en synergie de toutes les structures de notre réseau. La pharmacie ne saurait rester en marge de ce principe cardinal ».

La cérémonie était pratiquement terminée. Chaque structure de santé avait déjà trouvé une solution pour le transport de ses équipements. Mais sur place, les banderoles restaient encore affichées mettant plein la vue leurs divers messages.

 Au milieu de la grande cour de la Pharmacie Centrale, son directeur, Dr Ebale Constant, affichait un air de soulagement, et surtout de satisfaction. Des jours durant, il a mobilisé tout son personnel pour un déroulement sans faute de l’évènement qui vient de prendre fin. Il nous reçoit sans encombre pour livrer ses impressions à la fin de l’importante cérémonie que venait d’abriter sa structure de compétence. 

 Q:Quel est l’impact que la préparation de cet événement a eu sur le fonctionnement de votre structure ?

 - S’agissant des dispositions prises en tant structure qui a abrité la cérémonie, nous avons joué le rôle de logistique, nous avons un grand magasin central bâti sur plus de 300 mètres carrés, avec un service de transit qui s’occupe de dédouaner tous les dons au port et les stocker au magasin avant la distribution.

      Tout le personnel a cette obligation professionnelle de mettre du sien. Comme à chaque occasion, le personnel était encore tout motivé, mobilisé, faisant montre de beaucoup d’engouement en vue de la réussite de cet événement. Aussi ce personnel s’est déployé sans compter. Pour notre structure, abriter cette cérémonie constitue un honneur, en raison de la valeur des dons distribués, et de la plus grande importance que revêt le lancement des activités de la Fondation Louis Paul AUJOULAT.

 Q:Qu’elle est la place qu’occupe aujourd’hui la Pharmacie Centrale au sein de la Fondation Ad Lucem.

 Notre structure s’approvisionne en médicaments et réactifs des laboratoires, auprès des fournisseurs nationaux et internationaux. Les produits reçus sont mis à la disposition des hôpitaux, via nos antennes pharmaceutiques régionaux : Littoral, Ouest, Centre, Nord. Des clients sont essentiellement publics et privés.

 La philosophie de la Fondation, c’est le fonctionnement en synergie de toutes les structures de notre réseau. La pharmacie ne saurait rester en marque de ce principe cardinal.

 Il existe à la Fondation une politique du médicament pour le rendre disponible et accessible aux couches défavorisées. La Pharmacie Centrale s’occupe donc des approvisionnements de tous les hôpitaux en médicaments et consommables essentiels, de sorte que le médecin à l’hôpital Ad Lucem ne soit plus à chercher où trouver le bon médicament. Ainsi les prix pratiqués d’une structure Ad Lucem à une autre sont identiques. Le malade Ad Lucem ne sera jamais dépaysé qu’il se trouve à l’Ouest, au Centre ou dans le Littoral. Il trouve les mêmes prestations au même coût, grâce à la régulation opérée par la Pharmacie Centrale.   

 Q: Qu’est-ce qui a changé dans cette structure depuis votre arrivée ?

 Depuis mon arrivée, un accent est mis sur une gestion efficiente du personnel, par le dialogue, l’information et la communication car, la meilleure ressource d’une institution, c’est d’abord les hommes qui constituent le paramètre incontournable pour plus de performance.

 Q: Et les perspectives ?

En projet, des actions sont envisagées en vue de l’expansion des services de cette structure au plan national et international. A cet effet de nouvelles antennes pharmaceutiques pourront voir le jour dans les régions septentrionales, du sud, et dans certains pays voisins du Cameroun.

Propos recueillis par E M N