Blue Flower

La communication du Dr BIDJOGO ATANGANA

Assurément, au sein de l’assistance, très peu de personnes s’attendaient à l’évocation du thème de l’accueil des patients au cours de la cérémonie. Mais pour les responsables, les bâtiments, la qualité des plateaux techniques et la compétence des personnels ne suffisent pas pour maintenir la bonne réputation d’un hôpital et accroître ses bonnes performances. Il y a aussi et surtout l’accueil des malades.

        

Sans équivoque devant ses collaborateurs réunis, l’ADG a fixé le cap : « Nous devons faire un saut qualitatif pour améliorer l’accueil au sein de nos hôpitaux. L’accueil commence dès le portail. Tout le personnel de la Falc doit bannir l’insolence et l’attitude d’indifférence à l’égard des  usagers dans les comportements de chaque jour. Qu’il  garde à l’esprit que le bon accueil favorise l’augmentation des rendements et assure la promotion de l’image de marque de la Fondation ».

         Dans l’ensemble de son réseau des centres de santé et des hôpitaux, la Falc s’est forgée une bonne réputation notamment par la manière d’accueillir les patients. Elle réussit, au fil des années à consolider cette renommée établie qui fait partie de ses particularités, dans un milieu médical national fortement animé par la concurrence. Le patient qui arrive dans une structure de santé, au vu de la souffrance qu’il endure et les soins salvateurs qu’il compte recevoir, a besoin d’une attention particulière dès son arrivée au service d’accueil, puis à la consultation et enfin à l’hospitalisation au cas où elle s’avère nécessaire.

         Au-delà, l’accueil c’est aussi les procédures d’admission des patients dans les services d’hospitalisation, la prise en charge pendant tout le séjour à l’hôpital, l’état des relations entretenues par le personnel soignant et les visiteurs des malades.

         La Fondation entend se donner plus de moyens pour une politique d’accueil digne de son rang de deuxième prestataire de santé après l’Etat.

Emmanuel Mba Ngono