Blue Flower

L’occasion était tout indiquée pour rappeler à tous le parcours exceptionnel d’AUJOULAT et les multiples facettes de son œuvre.

 Aussi, l’assistance apprendra que Louis Paul AUJOULAT fut un jeune médecin français qui a décroché, à la Faculté Catholique de Médecine de Lille, son diplôme de docteur en médecine à vingt-trois, devenant à l’époque, le plus jeune médecin de France.

Dans sa jeunesse, il décide de venir s’installer au Cameroun, avec sa jeune épouse de 19 ans seulement, dans le village Efok, situé à une soixantaine de kilomètres de Yaoundé. Débordant d'enthousiasme et d'action, il fonde initialement plusieurs hôpitaux dont les plus célèbres sont ceux d’Efok 1936, de Bafang 1936, puis de Nden1948. 82 ans après sa création, la Fondation Médicale AD LUCEM empreinte de la vision chrétienne de l’homme, demeure l’une de ses œuvres majeures dans le domaine de la santé. Cette institution compte aujourd’hui 15 hôpitaux et 25 centres de santé disséminés à travers le territoire camerounais.

 AUJOULAT fut également un homme politique camerounais et français d’envergure, élu Député en 1945. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, il sera successivement, secrétaire d’Etat à la France d’Outre-mer (28 octobre 1949), secrétaire d’Etat (1950-1953), ministre de la Santé publique et du Travail dans les gouvernements de Pierre Mendes France (1954-1955), conseiller au ministre de la Santé dans le gouvernement du général Charles de Gaulle (dès 1958). Il a également apporté des contributions novatrices au sein des organisations internationales à l’instar de l’OMS, de l’UNICEF, de l’Union Internationale d’Education pour la Santé, (ELEP), en ce qui concerne particulièrement la promotion des « soins de santé primaires ». 

E M N